vendredi 12 décembre 2014

un gros rhube !!

La Clarinet Verte est enrhubée ... si si ...

Pour palier aux désagréments de ce rhube il serait bien tentant d'acheter des mouchoirs en papier. Il faut dire que les chutes du niagara dont est victime mon nez a vite fait la peau à mon stock de mouchoirs en tissus.

Mais qu'à cela ne tienne, ce n'est pas un petit rhube qui va mettre à mal ma détermination. Donc voici ce que je vous propose :


zéro déchet


Des carrés de tissus vite découpés au ciseau cranteur dans un coupon de tissus dont je ne savais que faire. Et voici 30 mouchoirs préparés en 10 minutes.

Je les stocke dans un pot facilement accessible (comme les boites de mouchoirs en papier) et je les dépose dans un sac de lavage après utilisation.

Facile à utiliser, ils seront adoptés par tous ...


Pour compléter le traitement du rhube :

- quelques goutes d'huiles essentielles d'eucalyptus citronné en cas de mal de gorge (2 gouttes sur un morceau de sucre pas plus de 3 fois par jours) : avis de pharmacien,
- des fumigations de mélanges d'huiles essentielles,
- un citron chaud au miel (vitamines et adoucissant ...)

Et quoi qu'il en soit 7 à 10 jours de patience !

11 commentaires :

  1. Bonjour, actuellement enrhubés en famille ici aussi, j'ai pour le moment recyclé les vieux langes de mon enfance qui me servent déjà de bavoirs pour les enfants... j'en ai une bonne vingtaine, ils tournent du coup plus souvent vu qu'on les utilise beaucoup !
    Et dès qu'ils n'en auront plus besoin comme bavoirs, j'en couperai quelques 1 en 4 pour servir de mouchoirs à tout le monde ! (les autres sont déjà prévus être recyclés en cuisine ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, pourquoi acheter ce qu'on a déjà chez soi. Recycler est un très bon moyen pour ne pas générer de déchets. Bravo !

      Supprimer
  2. Quel type de tissu peut-on découper sans qu'il s'effiloche au lavage? ( je compte bien recycler tous les tissus, draps ,etc qui ne me servent plus mais je pense que j'aurai des coutures à faire....)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En utilisant un ciseau cranteur, ça s’effiloche moins. J'avoue je n'avais pas l'envie de faire les ourlets sur 30 mouchoirs. Il faut choisir un tissu pas trop épais et plutôt en coton (pour le lavage, je conseille 60° en cas de rhume). Si j'avais à les refaire, je choisirai une toile de coton moins épaisse. Des vieux draps, je pense, peuvent faire l'affaire. Si tu as un ciseaux cranteur fait un essai, voit si l'aspect après quelques lavages te convient (pour les bords). Il sera encore temps de faire les ourlets si non.

      Supprimer
  3. PS: super idée le bocal! Étant moi même allergique et abonnée aux rhinites, les quelques 6-7 mouchoirs en tissu que je possède ne couvrent pas mes besoins hebdomadaires de nez qui coule....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, le bocal remplit sa fonction. Il est posé à porté des mains des enfants et ils se servent dedans comme avant, avec les boites de mouchoirs jetables. C'est incroyable, la vitesse à laquelle ils s'y sont habitués !

      Supprimer
  4. C'est une super idée que je ne vais tarder à appliquer !

    RépondreSupprimer
  5. Infirmiere, j'ai du mal avec cette façon de faire. Sinon on peut faire comme avec les couches en angleterre, mettre les mouchoirs usagés (et un mouchoir pour peu de mouchage, donc 30 c'est limite en nombre pour un vrai gros rhuBe pour une personne , et les mettre dans uen solution desinfectante ( eau + base neutre et tea tree par ex ..Comme cela le temps d'attendre la lessive du soir les microbe ne se devellopent plus ... mais ca veut dire une lessive par jour , tout le monde n'en a pas besoin .. et a la main ... (la j'ai un blocage , c'etait ma corvee petite !!)
    Qu'en pense tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Isabelle.

      Je suis également infirmière et je trouve que nous aseptisons un peu trop nos maisons. Et c'est pourquoi je suis revenue sur certaines habitudes que j'avais prises et inspirées de mon travail.

      Voici donc un an que nous fonctionnons ainsi avec une quarantaine de "vrais mouchoirs" et ce complément. Ce stock nous suffit lorsque l'un de nous est malade. Après usage, nous les mettons dans le panier de linge sale qui est lavé dans la semaine. Une fois sèches, les sécrétions fixes les germes. S'en suit un bon lavage et, pourquoi pas, en cas de très gros rhume, voir plutôt de grippe, faire une lessive à part et à 90°. Mais il n'est pas exclus qu'en cas de grippe je passerais à des mouchoirs jetables (mais la grippe n'a fort heureusement pas visité ma maison depuis très longtemps).

      Il me semble que pour des personnes bien portantes (et bien sûr, je ne parle pas de personnes fragiles, nourrissons, personnes âgées, immunodéprimés ..., ce que je n'ai pas chez moi) un rhume n'est pas insurmontable. Et de toute façon, mouchoirs jetables ou non, le rhume dans ma maison passe de nez en nez car les enfants jouent ensembles et parfois (mais pas tant que ça) se font de gros câlins. C'est pourquoi nous passer de mouchoirs jetables n'a pas changé grand chose dans notre façon de vivre.

      Mais il est vrai que lorsque je dis que j'utilise des mouchoirs lavables, je n'ai pas souvent d'assentiment... Sans doute pour les raisons que tu évoques, l'hygiène, ou parce que passé de mode. Chacun ses choix. Je comprends.

      Supprimer
  6. Chez moi, c'est mouchoirs en tissu, lavage à 95° (avec HE de Tea Free en cas de maladie) ET repassage pour zigouiller tous, tous, tous les germes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai également des mouchoirs, ceux là c'est juste pour les grosses crises.

      Supprimer