qui suis je ?

Je suis née au début des années 70, de parents nés avant guerre. Ils ont connu la grande révolution industrielle et technologique des années 50 à 70. Avec peu de moyen, un studio, un lit et un carton en guise de table à manger, ils ont débuté leur vie de couple. Puis, à la naissance de mon grand frère, ce fut l'arrivée tant attendu, de la machine à laver le linge acheté pour ses couches (à laver !).

Mes parents ayant des revenus modestes, ma mère m'a appris à économiser, bref qu'un sou est un sou. De cette période, je gardais cependant, une grande frustration. J'étais, au collège, confrontée à d'autres ado, de familles plus favorisées qui se pavanaient en chevignon, naf naf et bandana. Je découvrais les kleenex alors que j'avais encore mes mouchoirs en tissus. Je découvrais aussi les moqueries et insultes pour mes pulls tricotés main, mes vieux pantalons rallongés, bref mon style pas très "branché".

Lorsque je commençais à toucher un peu d'argent, mon réflexe fût de me ruer dans les grandes surfaces. Je recherchais les produits de marque, je ne passais pas une semaine sans faire une virée shopping.

Très profondément amoureuse de la nature, j'étais très touchée par la pollution (l'Amoco Cadiz avait souillé mes belles plages Bretonnes), par le sort des baleines, le devenir de notre belle planète ... Mais je ne faisais pas le lien entre mon mode de consommation et la disparition du criquet bleu d'Amazonie (qui je crois n'existe pas). Tout ça était l'affaire des politiques et industriels. Il fallait que les premiers obligent les seconds à produire moins d'emballages, moins de déchets ... Et nous, consommateurs, nous pourrions plus facilement moins polluer. Je votais donc écolo, convaincue que c'était mon seul moyen de pression.

L'arrivée de mes enfants et la crise de 2009 m'obligea à revoir mon mode de consommation : tout simplement car je n'avait plus le temps des virées shopping, mais aussi plus les moyens financiers. Petit à petit je changeais ma gamme d'achats et, à contre cœur, me retournais vers les marques distributeur en essayant de me convaincre que ce n'était pas si mauvais que ça.

Puis, par curiosité intellectuelle, je commençais à faire des produits maison : yaourts, pain, cosmétiques … Je me suis appuyée sur 3 trésors : un livre de recettes, un livre d'organisation personnelle, un livre de jardinage. Ces livres m'aidèrent à m'organiser, à cuisiner différemment et à comprendre que je pouvais faire un potager pour nourrir ma famille, le tout, dans une journée de 24h comme tout le monde.

Ces solutions eurent un effet inattendu, la réduction de notre poubelle.

Décembre 2013, j'étais heureuse de mon rythme familiale, nous utilisions des couches lavables pour la petite dernière, j'avais réussi à produire mes propres légumes, je faisais mes desserts maison, mais on avait laissé tomber le pain : trop contraignant. Nous étions fière de ne déposer notre poubelle qu'une fois par mois et je partageais, dans mon entourage, notre expérience : la question des déchets revenait souvent ces derniers temps.

Et c'est là que je pris une claque !!

A noël, j'empruntais à ma bibliothèque un livre écrit par une mère de famille américaine se ventant de produire zéro déchet (c'était le titre du livre). J'étais très curieuse, mais aussi septique. A la lecture, je découvris que sa famille ne produisait qu'1 litre de déchet par an : un gouffre en comparaison à nos résultats dont j'étais fière ! J'ai dévoré son livre en 3 jours. J'ai compris que je pouvais être acteur de ma consommation. J'avais une arme redoutable entre mes mains : mon porte monnaie. Si je ne souhaitais pas avoir des produits sur emballés chez moi, il suffisait de ne pas les acheter.

Je pris de bonnes résolutions de début d'année et me lança dans la démarche. En janvier mes premiers sacs pour le vrac puis un gros désencombrement.

J’eus très rapidement envie de raconter tout ça : le blog était né !

Alors bonne visite, bonne lecture ...


24 commentaires :

  1. Bravo la Clarinet Verte! Je me retrouve parfaitement dans ton parcours et tes réflexions actuelles. Nous aussi, on essaye de faire au mieux: pas toujours facile avec toutes ces sollicitations du monde moderne mais revenir au plus simple et à l'essentiel est aussi source de satisfaction et d'épanouissement personnels. Je ne connaissais pas Bea Johnson mais tu m'a donné l'envie d'aller emprunter son livre. Et grâce à toi, je sais où je peux le trouver. Merci! Et à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces encouragements. Et à bientôt j'espère, sur ce blog ou ailleurs ...

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas Béa Johnson... je vais chercher à me procurer son livre... Merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer
  3. je me retrouve un peu dans ta description, avec l'arrivée du 3ème et le tri sélectif qui est arrivé chez nous , cela m'a fait réfléchir à notre mode de consommation,d'où le tout fait maison, le recyclage .... je vais essayer de trouver le livre sur l'organisation car je me sens over-boooker tout le temps entre le travail, les enfants, la maison plus de temps pour moi sniffff, merci pour ce blog

    RépondreSupprimer
  4. C'est comme ça que les choses changeront par toutes nos actions positives, grandes ou petites.
    Bravo pour ton Blog

    RépondreSupprimer
  5. Super ton site ! J'aime les blog ça me motive, on se sent moins seule. Je reviendrai régulièrement y piocher des idées ou rechercher une motivation.
    Connais tu Dominique Loreau ? Elle a écrit des livres que j'aime feuilleter régulièrement pour revenir à l'essentiel.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cécile B pour ce commentaire. Ça me motive aussi ... J'ai déjà entendu parlé de Dominique Loreau. J'ai lu un de ces livres qui listait les 99 objets indispensables et pas un de plus ! Très bien pour revenir à l'essentiel !!

      Supprimer
  6. Quelle belle présentation !
    Bravo pour cet objectif que je trouve si positif. Merci, ça donne du baume au coeur de voir toutes ces belles initiatives et prises de conscience personnelles !

    (et je conseille aussi Dominique Loreau... c'est merveilleux... le minimalisme pour le bonheur)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hélène pour ces encouragements. Ca me motive également de voir que ce blog est régulièrement consulté et que certains y laissent des commentaires.

      Merci beaucoup

      Supprimer
  7. Bonjour, heureuse d'enfin trouver un site pas trop loin de chez moi qui propose des sacs réutilisables ( belgique).
    Pouvez vous m expliquer cmt avez vous commencer la création de ceux-ci? (choix tissu, couture....etc)
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      J'ai d'accord testé le concept. En effet je ne me vois pas vendre quelques choses sans en être convaincue. Donc tout ce qui est sur la boutique; je les ai essayé et adopté. Cela m'a permis également de tester des formats pour répondre aux besoins d'une famille.

      Ensuite j'ai discuté avec les commerçants chez qui je me rends pour connaître leur contraintes, voir ce que je devais prévoir (en terme de produits, couture, label ...)

      J'ai donc porté mon choix sur des étoffes naturelles, labialisées bio (pour pouvoir être conforme à la démarche). Ensuite j'ai du trouvé des tissus légers pour ne pas devoir faire faire la tare à chaque passage ( trop contraignant pour le commerçant).

      Il y a peu de fournisseurs de tissus bio pouvant répondre à ces exigences : mais je l'ai trouvé et qui plus ai pas trop loin de chez moi !

      Pour le choix de la couture, j'ai cherché une couture facile (pour être rapide), solide et bien finie (j'ai pris des photos pour montrer ces détails). Je couds moi-même ces sacs. Je fais des petites séries. Cela reste donc très artisanal. Je m'efforce de soigner les finitions car j'ai envie d'être fière de ce que je propose.

      J'espère que ces sacs vous plairons. Merci de votre intérêt et n'hésitez pas à faire des suggestions de produits. Bientôt je vais proposé des sacs pour les pains longs (baguette, pain de 2 livres) suite à plusieurs demandes ...

      Supprimer
  8. Bonjour,
    oui ça fait plaisir de voir que nous ne sommes pas seul, le livre de Béa Johnson est super d'ailleurs je vais le relire une 2e fois. Quel est le titre du livre sur l'organisation personnelle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je dois faire des recherches pour le retrouver : je l'avais emprunté à ma bibliothèque il y a 3 ans ... Je vais bientôt relire le livre de Béa Johnson un troisième fois : ça permet de retrouver d'autres astuces, de la motivations ...

      Supprimer
  9. Bravo pour ton blog que j'aime beaucoup lire et où j'aime piocher plein d'idées ! Je me retrouve aussi dans ton parcours: j'ai toujours eu l'âme écolo, un petit penchant pour la nature, une sorte de responsabilité envers la planète ( et plein de gestes en ce sens) et puis j'ai découvert Béa Johnson ( seulement cet été) et là je me suis rendue compte que je pouvais faire mille fois plus ! Bref , un génial coup de fouet et une remobilisation dans la joie et l'excitation d'appliquer tout un tas de nouveaux principes. Et puis dans la foulée j'ai découvert ton blog ( et TON super classeur) qui m'a facilité la transition dès septembre. Je prends donc enfin la plume ( on s'est croisé il y a quelques jours sur FB) pour te féliciter pour tes partages. A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Waou, ça fait vraiment chaud au coeur !

      Jamais j 'aurais pensé en mars, lorsque j'ai démarré ce blog avoir de tels retour. Merci CC64. Merci à tous !

      Supprimer
  10. Hello !!!
    Je suis plus que ravie d'avoir découvert ton blog grâce au challenge de Clémentine !
    Je suis comme toi (il y a un an si j'ai bien retenu les dates) c'est à dire que je fais quelques petites choses... mais par contre je sais qu'il me reste un long chemin à parcourir et autant parfois je me lance, autant souvent je recule :/ Je suivrai ton blog avec intérêt, je suis sûre qu'il va m'aider à me motiver pour m'améliorer :)

    RépondreSupprimer
  11. Hello !
    Je suis tombée sur ton blog car je suis aussi dans une démarche zéro déchet, depuis janvier. Ton parcours m'a rappelé le mon, car j'ai eu une démarche plus responsable depuis l'arrivée de mon fils.
    Ça fait du bien de rencontrer des personnes qui sont engagées dans le zéro déchet. Ça me permet de garder confiance, car au quotidien je passe pour une folle auprès de mes proches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,

      Je comprends bien. La difficulté dans cette démarche est l'entourage, les commerçants, ... car nous allons à contre pieds. Il faut du courage et beaucoup de motivation. Mais tous les retours que je reçois ici ou dans des discussions me redonne toujours un petit coup de peps.

      Il existe de plus en plus de groupe de personnes motiver pour changer leurs habitudes de vie. Regardes notamment su Facebook, il y en a plein. N'hésites pas à venir ici sur le blog pour y trouver de la motivation ...

      Bonne conversion.

      Claire

      Supprimer
    2. Bonjour,
      Depuis un an maintenant, je suis dans une demarche de diminuer mes dechets, et en meme temps avoir une vie plus saine, qui je trouve va de paire. Mais, je me heurte a une "grosse difficulté": un conjoint qui ne veux pas changer son mode de vie.
      Nous avons tout de meme diminuer de moitié, nos poubelles.

      tres bon blog felicitation

      Supprimer
    3. Bonjour,

      J'ai procédé par petits pas pour mon conjoint et mes enfants (surtout l'ado). Après plus d'un an mon mari y trouve de l'intérêt : mieux manger, moins d'achats inutiles ... mon garçon fait même la promotion pour le blog ...

      Si tu ne changes pas trop vite vos habitudes, en conservant dans un premier temps vos fondamentaux, cela viendra avec le temps.

      Dans tous les cas, vous avez réduit vos poubelles de moitié : c'est déjà énorme !

      Bonne continuation sur ce chemin qui est long : cela fait un an et demi pour nous et nous avons encore des proprets à faire ...

      Supprimer
  12. Très intéressant!
    C'est possible de s'abonner à la newsletter?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bien sur, c'est en haut à droite de la page : Ne ratez rien de Sakaïdé

      Bonne lecture

      Supprimer